Les scandales de l’industrie de la construction

Dans les dernières semaines, plusieurs révélations ont été faites dans les médias quant à divers magouilles ayant un lien avec l’industrie de la construction (FTQ) et les gouvernements municipaux et provinciaux (fédéraux?), et ce surtout à Montréal, où non seulement l’administration Tremblay est dans l’embarras, mais aussi le principal parti d’opposition à l’hôtel de ville, Vision Montréal, par le billet de Benoît Labonté, qui a affirmé avoir reçu plus de 200 000$ pour sa course à la chefferie du parti, en 2007.

Mais ce n’est pas la seule affirmation ayant été faite par monsieur Labonté. Il a aussi affirmé avoir discuté du manque d’éthique de plusieurs collaborateurs d’Union Montréal avec le maire Tremblay, celui-ci affirmant que ça se passait comme ça dans tout les partis municipaux, dont Vision Montréal. Encore une fois, Labonté a affirmé que Louise Harel était au courant de certaines pratiques douteuses. Elle lui aurait alors répondu que la pratique était généralisée non seulement au niveau municipal, mais aussi au niveau provincial, au PQ, au PLQ et peut-être même à l’ADQ.

Du côté municipal, selon moi, la meilleure façon de lutter face au problème de la corruption à l’hôtel de ville, ce serait de punir les principaux grands partis en élisant un autre candidat qui n’a aucun compte à rendre à personne, ce candidat étant Richard Bergeron. Je n’habite pas à Montréal, mais monsieur Bergeron m’a l’air d’un homme sincère qui a à coeur sa ville et qui à la tête pleines d’idées fraîches, ce qui manque à Montréal depuis quelques années. De plus, avec toutes les allégations de corruptions fusant de toutes parts, je crois qu’il est un candidat de plus en plus sérieux au poste de maire. Harel et Tremblay devraient s’en inquiéter.

Du côté provincial maintenant, on comprend maintenant pourquoi les libéraux refusent toute commission d’enquête. Ils savent très bien qu’avec une telle commission, plusieurs révélations seraient non seulement faites sur les magouilles à l’hôtel de ville de Montréal, mais aussi au gouvernement provincial à Québec. Cela éclabousserait énormément les libéraux. Et on parle pas seulement d’un souper dans un restaurant d’Accurso… C’est pourquoi ils essaient le plus possible de s’en sauver. Mais on sait très bien que la pression deviendra de plus en plus grande pour qu’ils tiennent une commission d’enquête.

Les Québécois ont le droit de savoir!

Je félicite d’ailleurs Sylvie Roy pour son excellent travail dans ce dossier!

Publicités

4 réflexions sur “Les scandales de l’industrie de la construction

  1. J’ai été entrepreneur en maçonnerie. La CCQ est un comité paritaire qui regroupe les représentants du gouvernement des syndicats ouvriers et des associations patronale ainsi que les associations professionnelles d’ingénieurs et d’architectes. Ce cocktail est comme on l’appelle: LE PARTENARIAT PUBLIC PRIVÉ (prostitué). Les entreprises privées construisent pour eux des arénas et ils louent aux gouvernements municipaux À GROS PRIX, ces institutions publiques sociales.

    J’ai réclamé depuis 3 ans de la CCQ qu’elle me paye ma pension sur les sommes que je lui ai confié quand j’étais employés dans cette industrie. J’ai presque toujours été employeur. La CCQ refuse de me payer l’argent que je lui ai confié par la loi pour mon fonds de pension dans cette industrie. Cette corruption industrielle est au coeur même de la CCQ « COMMISSION DE LA CONSTRUCTION DE L’ÉTAT DU QUÉBEC ».

    JE PROPOSE NON SEULEMENT UNE COMMISSION D’ENQUÊTE MAIS UNE STRUCTURE D’ENQUÊTE REGROUPANT PLUS D’UN JUGE ET COMPOSÉ D’UN JURY QUI PUISSE EN TOUTE IMPARTIALITÉ JUGÉ ET MÊME ASSURER UNE ENQUÊTE EXHAUSTIVE SUR TOUTE CETTE CORRUPTION INDUSTRIELLE.

    JE DEMANDE LA SUSPENSION DE LA CCQ POUR TOUTE LA PÉRIODE D’ENQUÊTE. LES EMPLOYÉS SERONT PAYÉS COMME D’IMPORTE QUEL EMPLOYÉ QUI OEUVRE POUR UN EMPLOYEUR.

    Je demande l’abolition de la syndicalisation obligatoire dans l’industrie de la construction et une réforme complète de l’administration publique de cette INDUSTRIE.

    J’ai occupé le poste de deuxième v.p. de la CSN Construction de Montréal.

  2. Je suis bien d’accord avec vous à ce qui à trait à la syndicalisation obligatoire. Quelqu’un qui ne veut pas être syndiqué et qui ne veut pas avoir de cotisation syndicale à payer ne devrait pas y être forcé. Ça s’était beaucoup jasé ça à la Commission des jeunes de l’ADQ.

    Pour ce qui est de la FTQ-Construction et autres, il y a un gros ménage à faire là-dedans et ça me surprendrait bien gros qu’il se fasse sous les libéraux de Jean Charest, ils auraient trop à perdre.

    • Je suis d’accord avec l.abolition de la ccq une organisme qui vie au crochet des entrepreneur et des travailleur du québec ainsi que les syndicats qui s’en mettent plein les poches , Au Québec il y a un gros ménage a faire dans les organismes qui mettent des bâton dans les roues au gens qui veulent travailler , par ou on commence C’est des grosse machine a crosser le peuple

  3. Et que dire du monument de la honte qu’ ils sont en train de construire a grand frais a même nos cotisations !

    Etre un entrepreneur honnête au Quebec est pratiquement impossible ici ! ils nous impose leurs employés soit disant compétent !
    40 $ de l heure pour poussé un balai !

    Je suis pour l abolition de la CCQ dans le secteur résidentiel ! Nous sommes des entrepreneurs compétent et avons le droit de choisir notre personnels .

    Gardez pour vous vos ponts qui tombent et vos contrat gouvernementaux !

    et laissez nous travaillez en paix !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :